Prévention

On utilise nos yeux pour des activités aussi variées que la lecture, le sport, le travail et même la détente. En fait on les utilise en moyenne 16 heures par jour. Mais connaissons-nous la meilleure façon de les protéger? La médecine a fait des progrès remarquables ces dernières années, mais on est incapable, encore aujourd'hui , de transplanter un œil dans son entier. L'expression "y tenir comme à la prunelle de ses yeux" exprime bien l'importance que l'on doit accorder à la protection de ceux-ci.

L'examen annuel

La première règle que tous devrait suivre consiste à passer un examen annuel. Celui-ci permettra de maintenir la meilleur vision possible, d'éviter l'inconfort causé par une correction inadéquate ou par une mauvaise utilisation des yeux et de s'assurer que l'on ne souffre d'aucune maladie oculo-visuelle.

La seconde règle est de porter les lunettes qui nous ont été prescrites par un professionnel de la vision. De cette façon, on évite une fatigue oculaire inutile.

Le travail de près

Le travail de près désigne toute activité effectuée à faible distance de l'œil. La lecture, l'écriture, le tricot et le coloriage en sont des exemples courants. Il faut adopter toujours une position confortable. En ce qui concerne la lecture, un adulte devrait tenir son document à une distance d'environ 40 cm. L'éclairage est très important pour tout travail de près. Il faut s'assurer qu'il soit suffisant sans être éblouissant. Il faut éviter les reflets sur la table de travail ainsi que les ombres prononcés. S'il n'y a qu'un plafonnier au centre de la pièce, ce placer à un angle d'environ 45? par rapport à celui-ci: on ne sera pas ébloui et le document sera bien éclairé.

Les enfants adoptent souvent de mauvaises postures pour lire ou travailler. L'une des plus courantes consiste à se coucher sur le ventre. Avec le temps, cette habitude peut occasionner des maux de dos et au cou et une fatigue visuelle. Il faut tenter de les convaincre qu'ils seront plus confortables autrement!

La distance de lecture recommandée pour un enfant correspond à la longueur de son avant-bras, soit la distance qui va du coudre jusqu'au jointures médianes. Les enfants qui lisent à une distance moindre ou qui sont littéralement collés à leur livre peuvent développer certains problèmes. Ils exigent un effort d'accommodation supplémentaire à leur yeux pour maintenir une vision claire. Cette surcharge de travail peut causer des maux de tête, une vision brouillée ou de la fatigue oculaire.

Les enfants ne devraient pas s'amuser ou travailler de près des heures durant. Ils devraient pratiquer des activités qui leur permettent d'utiliser la vision éloigné après une heure de travail de près: aller à bicyclette, faire une promenade, jouer avec des poupées et des camions.

Les personnes âgées remarqueront que le travail de près est plus facile lorsque la lumière est plus intense. D'une part, la pupille des personnes âgées réagit moins bien aux changements d'intensité de lumière. (En d'autres termes, s'il y a moins de lumière, la pupille se dilate moins et la vision en est affectée. Par contre, s'il y a une augmentation de la lumière, la pupille se contracte moins et laisse passer plus de lumière. La vision semble alors s'améliorer.) D'autre part, le cristallin s'opacifie avec l'âge, et la lumière pénètre moins bien dans l'œil. Un éclairage assez intense permet qu'une quantité satisfaisante de la lumière atteigne le fond de l'œil et procure ainsi une meilleure vision.

La télévision

La télévision occupe une place importante dans les foyers, il faut donc la regarder dans de bonnes conditions. S'installer confortablement, s'assurer que la distance qui nous sépare de l'appareil corresponde au moins à 2 ou 3 mètres, ou 5 ou 6 fois la diagonale de l'écran. Regarder la télévision couché à plat ventre peut occasionner des maux au dos ou au cou: chercher donc une position confortable.

Ne pas regarder la télévision dans l'obscurité car le trop fort contraste fatiguerait les yeux. Un plafonnier ou une lampe sur pied procurent un éclairage suffisant. Il faut cependant éviter que la lumière ne provoque des reflets sur l'écran.

L'écran cathodique

Lorsqu'il faut travailler avec un écran cathodique, s'efforcer d'adopter une bonne posture. Placer l'écran à une bonne distance de travail, soit à au moins la distance de lecture. S'assurer que l'écran soit bien placé en ce qui a trait à la hauteur et à l'inclinaison. Ajuster la luminosité des caractères afin d'éviter que les yeux ne se fatiguent trop rapidement et éliminer le papillotement s'il y a lieu. L'éclairage ne doit pas éblouir ni provoquer de reflets.

L'horaire de travail est un facteur déterminant pour éviter la fatigue oculaire. Règle générale, prendre 15 minutes de repos après deux heures de travail non continu et 10 minutes par heure de travail continu.

Des symptômes peuvent apparaître si l'effort visuel fourni est trop grand: maux de tête, vision brouillé, vision double, yeux qui piquent, chauffent, pleurent, plissent ou clignent à l'excès. Dès l'apparition de ces symptômes, prendre un temps de repos et consulter dès que possible un professionnel de la vue afin de trouver une solution à ces problèmes.

Les jeux vidéo

En s'installant pour jouer, respecter les mêmes normes que pour regarder la télévision. Ce placer de 6 à 10 pieds de l'écran et s'assurer que la pièce est bien éclairée. Éviter également les reflets sur l'écran provenant d'une fenêtre ou d'une source lumineuse.

Pour les joueurs de six ans et plus, la période d'activité ne devrait pas excéder une demi-heure. Prendre un repos de 10 minutes avant de recommencer à jouer. Pour les joueurs de moins de six ans, les parents devraient limiter à 15 minutes leur période d'activité. Les mini jeux vidéo devraient être placés à au moins la distance de lecture du joueur.

Les sports

La plupart des sports font appel aux habiletés visuelles. L'acuité visuelle est importante afin de bien voir l'adversaire, son coéquipier ou l'objet en jeu (balle, rondelle, etc.).

La vision des profondeurs permet d'évaluer la distance à laquelle se trouve l'objet. Une bonne vision périphérique aide à évaluer ce qui nous entoure sans devoir constamment tourner la tête.

Une bonne coordination œil-main aide à frapper la balle au bon moment, par exemple.

Toutes ces habiletés aident à mieux jouer, d'une part, et à éviter des blessures, d'autre part. Si on évalue mal la distance d'un objet qui se dirige vers nous, notre capacité de l'éviter sera réduite.

Le travail

Lorsqu'on effectue des travaux qui présentent un danger pour les yeux, il faut penser "protecteur oculaire". Pour les petits travaux de bricolage, à la maison, des lunettes munies de lentilles en vitre durcie ou en plastique feront très bien l'affaire. Pour de gros travaux, comme "casser" du ciment, porter des lunettes de sécurité avec lentilles de qualité industrielle.

Au travail, choisir la protection en fonction du travail exécuté, que ce soit de la soudure, du meulage ou une manipulation de produits chimiques. Certaines lunettes peuvent être munies d'écran latéraux. D'autres peuvent être fermées. Ces dernières ont la particularité d'avoir de petits orifices afin de permettre la circulation d'air et éviter ainsi qu'elles ne s'embuent.

Les personnes qui ont des lentilles de contact devront s'assurer qu'elles pourront les porter à leur travail. Lorsqu'on évolue dans un environnement où il y a des émanations chimiques, où l'air est sec, où il y a de la poussière, il faut éviter de porter des lentilles de contact. On diminue ainsi les risques de les abîmer.

L'automobile

Comme pour les sports, la conduite automobile fait appel à toutes les habiletés visuelles. Les exigences varient selon que l'on conduit un camion, un autobus, une automobile.

L'acuité visuelle permet de voir les indications routières, les autres véhicules et tout obstacle pouvant surgir sur la route. S'assurer d'avoir une acuité visuelle suffisante pour la conduite du véhicule. Le champs de vision doit être suffisant pour permettre de distinguer toute auto ou piéton qui circule de chaque côté de l'auto.

La vision des couleurs permet de distinguer les différents feux de circulation.

La vision des profondeurs est importante. Elle permet d'évaluer la distance qui nous sépare des autres véhicules, des piétons ou des panneaux de signalisation.

Enfin, la vision nocturne permet de conduire dans l'obscurité en toute sécurité. On doit pouvoir bien résister à l'éblouissement et recouvrer rapidement notre vision après avoir été ébloui.

Les personnes du troisième âge se plaignent souvent que la conduite nocturne est plus difficile. La pupille est plus petite et le cristallin moins transparent. Ces gens ont besoin de plus de lumière pour conduire, il vaut mieux alors éviter de porter des lunettes teintées. Il ne faut pas être surpris si, après soixante-cinq ans, on reçoit des formulaires à faire remplir par notre médecin et notre optométriste avant de pouvoir renouveler notre permis de conduire. On doit passer un examen médical et visuel afin de déterminer si on est encore apte à conduire notre automobile.

La vision chez les bébés

Les bébés ont besoin de stimulation afin de favoriser un bon développement de leur vision. Faire varier la position du bébé dans son lit afin qu’il puisse se servir de ses deux yeux tout à tour. Suspendre ou placer des objets près de lui afin qu’il puisse les suivre des yeux (ex : un mobile). S’il existe des antécédents de problèmes oculaires dans la famille, tels que le strabisme, l’amblyopie ou des maladies oculaires d’origine génétiques, consulter un spécialiste de la vue dès le jeune âge de l'enfant (trois ans et moins) afin de s'assurer que sa vision se développe normalement.

Les médicaments

Plusieurs médicaments peuvent provoquer des effets secondaires sur la vision. Par contre, ces effets sont souvent négligeables en comparaison des bienfaits que le patient retire des médicaments en question. Ces effets secondaires apparaissent le plus souvent dans le cas d’une médication prolongée, d’une surdose ou lorsqu’il y a interaction entre plusieurs médicaments. Le fait d’être sensibilisé à ce problème permet de connaître rapidement la cause de certaines modifications de l’acuité visuelle. Il ne faut pas oublier que ce ne sont pas tous les patients qui souffriront d’effets secondaires.

La femme enceinte

Plusieurs facteurs influencent le développement du fœtus, non seulement au point de vue général mais également en ce qui concerne le système oculo-visuel. L’œil du fœtus est influencé tout au long de son développement, mais la période de grande vulnérabilité se situe entre la 4e et la 8e semaine, au moment où toutes les composantes de l’œil apparaissent. L’alcool pourra provoquer des anomalies visibles chez le nouveau-né, tels que l’étroitesse de l’ouverture entre les paupières, le strabisme ou la myopie. Certaines maladies, surtout virales, comme la rubéole, la varicelle, ou les oreillons, causeront des malformations moins visibles : cataractes et glaucome.

Plusieurs femmes s’aperçoivent, au cours de leur grossesse, que leur vue change. Ainsi, certaines se plaindront d’une baisse de vision, tandis que d’autres auront de la difficulté è porter leurs lentilles de contact car leur œil sera plus sensible. Tous ces changements sont dus à un déséquilibre hormonal et ils sont normaux. Tout revient à la normale environ trois mois après l’accouchement ou trois mois après la fin de l’allaitement.