Le fonctionnement de la vision

Les composants de l'oeilLa vision débute avec l'entrée des rayons de la lumière dans l'oeil à travers la cornée, le premier tissu transparent. Puis, les rayons passent à travers la pupille, cette ouverture ronde au centre de l'iris, la partie colorée de l'oeil. La pupille varie de grandeur selon la quantité de lumière qui entre dans les yeux. Les rayons passent ensuite à travers le cristallin qui, en modifiant sa forme, focalise les rayons selon l'objet regardé: c'est la mise à foyer de l'oeil. Enfin, la lumière atteint la rétine et son énergie excite les cellules, créant un influx nerveux qui voyage ensuite via le nerf optique, au cerveau, pour l'interprétation de ce que l'on voit.

Les composantes de l'oeil

La cornée

Membrane transparente avasculaire située en avant de l'oeil. Partie la plus importante de l'oeil. C'est sur la cornée que l'on place le verre de contact.

L'humeur aqueuse

Liquide clair et transparent compris entre la cornée et la face antérieur du cristallin.

L'iris

Membrane pigmentée circulaire, perforée en son centre pour former la pupille. L'iris est situé entre la cornée et le cristallin. (L'iris = couleur de l'oeil)

La pupille

Ouverture par laquelle la lumière pénètre dans l'oeil. Le diamètre de la pupille est variable, contrôlant ainsi la quantité de lumière entrant dans l'oeil.

Le cristallin

Lentille de l'oeil, qui s'ajuste pour focaliser les rayons lumineux sur la rétine (fonction d'accommodation).

La rétine

La rétine contient deux types de cellules visuelles, les cônes, qui permettent de percevoir la lumière du jour et les couleurs, et les bâtonnets qui nous donnent une vision des formes dans l'obscurité. La rétine se prolonge par le nerf optique qui transmet l'énergie photochimique jusqu'au cerveau.

La fovéa

Région de la rétine qui donne la meilleure acuité visuelle (vision). La lumière est affectée tout au long de son parcours à travers les différentes parties de l'oeil. La lumière provenant d'un objet placé à plus de 6 mètres arrive à l'oeil de façon parallèle. Elle traverse la cornée qui la fait légèrement converger. Elle traverse ensuite la chambre antérieure et la pupille, puis atteint le cristallin. Celui-ci fait converger la lumière. Ensuite la lumière traverse le vitré et atteint la rétine au point nommé fovéa (à ce moment, l'image se trouve inversée). À ce moment, des influx nerveux (la rétine est un tissus composé de cellules nerveuses) sont envoyés au cerveau par l'entremise du nerf optique. Le cerveau décode ces influx nerveux et replace l'image à l'endroit, nous pouvons alors prendre connaissance de ce que nous voyons.

Le vitré

Masse incolore, transparente, gélatineuse dont 98% à 99 % du volume total est constitué de liquide aqueux, l'humeur vitrée, enfermée dans une fine membrane, la membrane hyaloïde. L'humeur vitrée ainsi que aqueuse servant à la réfraction des rayons contribuent, par leur pression, à empêcher toute déformation du globe oculaire. Le corps vitré est en contact direct avec la rétine, qui est un prolongement du cerveau.

La sclérotique

C'est une membrane d'un millimètre d'épaisseur, qui recouvre le globe et lui sert d'enveloppe protectrice, elle-même recouverte d'une muqueuse transparente, la conjonctive. Cette enveloppe opaque et résistante, la sclérotique, forme le blanc de l'oeil et se continue en avant de l'iris par une sorte de petit hublot de 11 millimètres de diamètre, plus convexe, et parfaitement transparent, la cornée. La choroide est principalement constituée de vaisseaux sanguins qui nourrissent la troisième tunique de l'oeil, la rétine.